Tout savoir sur le Secours Catholique

Le Secours Catholique-Caritas France est une association loi 1901 à but non lucratif, reconnue d'utilité publique depuis 1962. Service de l'Église Catholique, elle fonde son action sur l'Évangile et la doctrine sociale de l'Église.

En France, le Secours Catholique couvre l’ensemble du territoire, grâce à ses 4000 équipes locales réparties en 76 bureaux locaux appelés "délégation".

À l’international, l’association est membre de la confédération Caritas Internationalis présente partout dans le monde à travers ses 165 Caritas membres. Le Secours Catholique-Caritas France développe ses actions à l’étranger en lien étroit avec ces Caritas nationales.

Principe d'action:

-promouvoir la place et la parole des personnes en situation de pauvreté.
-rendre chacun acteur de son propre développement.
-s'associer avec les personnes en difficulté.
-agir pour le développement de la personne humaine dans toutes ses dimensions.
-agir sur les causes de la pauvreté et de l'exclusion.
-éveiller à la solidarité

Témoignage d’une maman après un séjour vacances par le Secours Catholique.

Cette année, mon conjoint, Steve, et moi, Nesrine,  avons décidé de nous lancer dans l’aventure et devenir famille de vacances. Les démarches auprès du Secours Catholique ont été simples et rapides. J’ai adressé un mail à un référent national (à une adresse que j’ai facilement trouvée sur le site du Secours Catholique) qui l’a transmis à un référent local puis quelques jours plus tard j’ai été contactée par téléphone.  J’ai ensuite reçu une visite à la maison pendant laquelle nous avons longuement discuté avec les représentantes de l’association au sujet des motifs de notre démarche et autour des principes et valeurs de l’association en matière d’accueil d’enfants.  Après avoir « montré patte blanche », nous avons appris que nous pourrions faire partie des familles de vacances de l’association. Nous étions ravis !

 Cet été, nous avons donc accueilli une charmante petite fille  qui se prénomme Leslie. Leslie a passé 15 jours à la maison et j’avoue qu’elle a été un véritable petit soleil dans notre vie. Dès le premier contact qui a été un contact téléphonique, le courant est passé. Il était difficile de ne pas sourire en entendant cette petite voix espiègle et curieuse qui me posait déjà milles questions à propos des activités que nous allions réaliser, de la taille de notre chien, du menu des jours à venir… Lorsque nous sommes allés la chercher pour son séjour, nous avons rencontré ses parents et ses deux petites sœurs. La rencontre avec la petite famille s’est passée très naturellement. Un bénévole était présent pour accueillir tout ce petit monde dans les locaux de l’association. Nous avons discuté et partagé un café puis nous avons récupéré les valises de Leslie.

Lorsque nous sommes arrivés chez nous, nous avons fait visiter la maison à Leslie et nous avons installé ses affaires dans la chambre que nous avions joliment décorée pour l’accueillir afin qu’elle se sente le plus à l’aise possible. Et là encore contre toute attente, nous avions le sentiment au bout de quelques minutes que Leslie avait toujours fait partie de la famille ! Avec notre chienne Hina, pourtant extrêmement gentille, l’adaptation a été un peu plus compliquée car Leslie a peur des chiens. Mais au bout de quelques jours Leslie était déjà beaucoup plus à l’aise avec elle. Deux jours plus tard, nous avons accueilli ma nièce, Sofia, qui a le même âge que Leslie. Les deux chipies ne se sont plus quittées pendant tout le temps qu’a duré le séjour ! Elles se sont très bien entendues et c’était délicieux de les observer vivre leur vie de petites filles de 10 ans coquettes (changeant de tenue plusieurs fois par jour, se prêtant leur vêtements, me demandant de leur faire des coiffures…), espiègles (s’amusant à se faire peur la nuit au point de venir nous réveiller car elles s’étaient fait un peu trop peur en inventant des raisons effrayantes au bruit de la maison la nuit…),  tellement mignonnes (lorsqu’elles s’endormaient dans la voiture après une sortie un peu trop fatigante)…
.
Il y a 30 ans quasiment jour pour jour, c’était moi  la petite fille qui partait en vacances en famille avec le Secours Catholique. Aujourd’hui nous sommes le 11 août 2019, je fête mes 41 ans et les souvenirs que j’ai de ces vacances sont toujours aussi présents et agréables à me remémorer. J’ai vécu des instants inoubliables grâce à des personnes bénévoles dont j’ai la fierté de faire partie aujourd’hui. Je suis issue d’une famille monoparentale, ma mère avait des revenus très modestes qui ne lui permettaient pas de financer des vacances à ses quatre enfants, c’est pourquoi les vacances proposées par le Secours Catholique ont été une formidable alternative.

Parmi mes souvenirs les plus présents je me souviens de Papy et Mamie P. chez qui s’est déroulé mon premier séjour. Lui était très malicieux, il aimait beaucoup taquiner son épouse pour me faire sourire. Mamie, elle, prenait soin de moi comme si j’étais sa petite-fille. Elle m’avait, patiemment, appris à utiliser sa machine à coudre et je m’étais confectionné, avec son aide et sa patience, une jolie robe avec un tissu vichy rouge et blanc. Papy lui me confiait de petits travaux dans sa maison et je recevais quelques pièces (en francs à l’époque) à chaque tâche réalisée. J’étais repartie avec mon petit porte-monnaie plein à craquer avec l’impression d’être riche comme Crésus… Le matin, je me rappelle que je venais me blottir contre Mamie pour regarder avec elle son feuilleton. Je suis repartie de ce séjour la tête pleine de souvenirs tendres pour le reste de ma vie. Il était par conséquent évident que je devienne à mon tour une de ces familles accueillantes. Ma situation financière me permet d’accueillir un enfant dans de bonnes conditions matérielles mais j’ai surtout envie de permettre à des petites filles ou des petits garçons de repartir après un séjour chez nous des souvenirs agréables plein la tête.

A travers ce témoignage j’espère vous avoir donné envie de vous lancez vous aussi dans cette fabuleuse aventure et je souhaite remercier tous les bénévoles qui ont accueilli et accueillent des enfants pour apporter la joie et le bonheur que devraient connaître tous les enfants. Je veux également remercier les acteurs des associations comme le Secours Catholique sans qui tout cela ne serait pas possible.

Nesrine

Mis en ligne le 12 septembre 2019

TRENTE CINQ ENFANTS EN VACANCES GRACE AU SECOURS CATHOLIQUE

<< Clic sur la photo à gauche pour agrandir.

Avec le Secours Catholique, trente cinq enfants partent cette année en vacances dans des familles de vacances francs comtoises, partageant le quotidien de ces familles.
A l’espace Ménétrier au Valdahon, il y avait des sacs, des valises, des enfants, des adultes, des bénévoles, des rires, des embrassades… c’était ce samedi 6 juillet, journée familles vacances du Secours Catholique.

Il y avait là des enfants, leurs parents et des familles qui ont accepté d’ouvrir les portes de leur foyer pour accueillir un ou deux enfants pour une période de une à trois semaines. Partir en vacances est vital pour un enfant. Celles-ci constituent un temps de construction personnelle par des découvertes, des jeux, des périodes d’échange et d’écoute. C’est dans ce but que le Secours Catholique a mis en place l’accueil familles de vacances.

Cette année ce sont 35 enfants qui partent dans des familles bénévoles de Franche Comté. Pour certains il s’agit là d’un premier départ, pour d’autres presque une habitude. Pendant cette période l’enfant découvre une autre manière de vivre, un nouveau cercle de relations. Au programme : découverte de la région, sorties, partage du quotidien…

Des séjours se renouvellent lors des petites vacances scolaires. Océane, 13 ans, n’avait que 8 ans quand, il y a 5 ans, elle est partie la première fois en vacances chez Suzanne et André à Ornans : « J’ai hâte d’être dans ma famille d’été ! Tous les ans je me fais des copines et des copains. J’apprends des tas de choses et j’ai beaucoup de souvenirs à raconter quand je retourne chez moi dans le Jura. » Il n’est pas rare de voir que des familles qui ont accueilli un enfant soient invitées à son mariage.

Si les enfants s’y trouvent bien, c’est également vrai pour les familles qui reçoivent les enfants, car ces périodes ont une fin et les cœurs des uns et des autres sont bien gros lorsque le moment des séparations-retrouvailles arrive.

Compte-rendu Assemblée Générale
Jeudi 14 mars 2019 - 17h salle du cercle à Valdahon


Pour voir le compte-rendu clic ici >>

Rapport statistique sur la pauvreté en 2018 .

Un rapport statistique sur la pauvreté en France et dans notre région et notre plateau a été réalisé à partir des personnes que les bénévoles du Secours Catholique rencontrent et soutiennent.
Voici quelques éléments révélés par cette enquête : La pauvreté évolue considérablement , elle s’enracine dans certaines familles qui n ‘arrivent pas d’une génération à l’autre à refaire surface .

- Dans le Doubs sur 2225 fiches analysées ,18 % des personnes accueillies au Secours Catholique sont sans aucune ressource, le niveau de ressources moyen est de 540 Euros par personne et par mois ( le seuil de pauvreté est de 850 Euros /mois ). :Les personnes ne font pas toujours valoir leurs droits : CAF RSA ;Ex :25 % de familles ayant droit ne perçoivent pas d’allocations familiales. Parmi elles, 25 % sont des couples avec enfants , 26 % des mamans seules , 41 % des personnes seules.

- Sur notre plateau de Valdahon-Vercel, nous accueillons près de 130 familles ou personnes seules dont 10 % de personnes migrantes. Les demandes exprimées sont en premier : l’écoute ,les conseils et orientations, la recherche d’emplois ,l’aide financière, alimentaire et vestimentaire aussi .
Nous accueillons des personnes fragilisées en organisant des temps de rencontre, des accueils, qu’ils soient individuels ou autour d’un café, à la boutique. Nous n’oublions pas l’accompagnement scolaire d’enfant chez les familles, et l’accueil familial de vacances .

Notre action se concrétise en lien étroit avec les travailleurs sociaux et de nombreux partenaires.(Croix rouge , CCFD , Emmaüs , Lions club, paroisse, commerces) .

Merci aux habituels et généreux donateurs , nous comptons sur votre participation pour
soutenir les personnes en difficultés de notre plateau de Valdahon- Vercel .

INFORMATIONS

SERVICE D’EGLISE ,OUVERT A TOUS
Locaux situés rue de l’Eglise à coté du presbytère de Valdahon.

- Organigramme:
- RESPONSABLE de l’équipe locale : LEON BESSOT( 28 RUE NOTRE DAME 25800 VALDAHON)
- CO-RESPONSABLE : Béatrice MATHEZ (6 CLOS DES NOYERS 25530 VERCEL-VILLEDIEU LE CAMP)

SERVICE D’ACCUEIL :
SAMEDI matin de 9h à 12 h
JEUDI de 14h à 16 h (sauf juillet et aout )

- LA BOUTIQUE : Vente et dépôts de vêtements
- Samedi de 9 h à 11h30 , et jour de foire (2eme jeudi de chaque mois )

- SERVICE ACCOMPAGNEMENT SCOLAIRE : TEL 03.81.56.46.92

- ECHANGE DE SAVOIR ( groupe rencontre ) : LE MARDI DE 14H à 17h .

- MIGRANTS COLLECTIF DU PLATEAU : Rencontre tous les premiers mercredis de chaque mois à 18H salle du cercle presbytère de Valdahon.

Une cinquantaine de bénévoles se relaient pour vous accueillir le mieux possible dans les différents services.

Pour tous renseignements vous pouvez appeler le tel : 03.81.56.46.92

CONTACT - PERMANENCE PAROISSE - Cure de Valdahon
3, rue de l'Eglise
Du mardi au samedi inclus
De 09h30 à 11h30
Tél: 03 81 56 21 40